image_pdfimage_print

Une nouvelle année scolaire qui commence…

images-16… et en projet un article pour la revue jésuite Christus, de nouvelles interventions dont une pour les enseignants de lycée professionnel, et de nouvelles expérimentations dans la classe, pour donner davantage de sens aux apprentissages et créer une synergie collective.

Une semaine après la rentrée, nous en sommes aux prémices, les groupes s’observent, ne se connaissent pas encore suffisamment pour se risquer, mais la priorité est donnée à la bienveillance du cadre ( selon la pédagogie blanche d’Alice Miller ), la place donnée à chacun (inclusion de Will Schutz) et le sens de ce que nous faisons ensemble. La fable des tailleurs de pierres leur a parlé, à la fois car chacun construit « sa cathédrale », et parce que chacun va contribuer à l’édifice que nous allons construire ensemble. Cet édifice je l’espère foisonnant et ambitieux comme la Sagrada Famiglia, toujours inachevée et en transformation. Un work in progress, un chemin plus qu’un toit…

Une première expression écrite pour se présenter. A la question : « quelles sont tes deux plus grandes qualités? un doigt se lève : comment on fait, si on n’en a pas?  Tu penses que tu n’en as pas? Ben, non, j’en n’ai pas… » Je lui ai conseillé de demander à ses proches et de les croire quand ils les lui diront…

Pour motiver les jeunes latinistes en herbe, je leur ai confié avec gravité et solennité une mission (et ils l’ont acceptée! Ouf!): sauver le latin ! Faire à travers une réalisation audiovisuelle collective la promotion des langues et civilisations antiques, pour montrer la richesse et la beauté de cet héritage. A eux donc de devenir des spécialistes et des passeurs de culture. Comment? Je ne le sais pas encore, ils vont le co-élaborer, avec mon aide.

A suivre…S Fornero