RECHERCHE

INTELLIGENCE COLLECTIVE DANS LA CLASSE 

Impact des interactions et autres facteurs sur l’intelligence collective dans des groupes de travail restreints au collège.

OBJET DE LA RECHERCHE

Notre recherche exploratoire porte sur le concept scientifiquement non stabilisé d’intelligence collective. Si ce terme est désormais abondamment employé en sciences de gestion (Gréselle-Zaïbet, 2019), en informatique et en sociologie (Lévy,1994), il est quasiment absent des sciences de l’éducation, comme si les groupes d’enfants et d’adolescents en étaient dépourvus. Après une revue de littérature et une définition tridimensionnelle du concept, à la fois comme capacité d’un groupe à résoudre un problème, émergence lors de la collaboration et produit de ce processus, nous cherchons à vérifier sa pertinence en sciences de l’éducation.

HYPOTHESES

Le champ théorique de cette recherche est celui de la pensée complexe développé par Edgar Morin, qui considère l’intelligence collective comme émergence, fruit des interactions et rétroactions dans un système complexe, (Morin, 1990), ce qui nous permet de  dépasser par la dialogique l’opposition entre une approche réductionniste prétendant prédire l’émergence à partir des éléments présents et une approche considérant l’évolution du système comme imprévisible. (Perru, 2007)

Nous faisons l’hypothèse que les collégiens engagés dans une résolution de problèmes mathématiques en groupes peuvent vivre les mêmes processus d’intelligence collective que les adultes, ou ne pas les vivre si les conditions ne sont pas réunies. Nous chercherons à en savoir plus sur la prévisibilité de l’intelligence collective. Peut-on prédire son émergence d’après des variables contextuelles ou celle-ci dépend-elle essentiellement des interactions au cours du travail commun ?

METHODE

Notre recherche menée avec une enseignante de mathématique est collaborative et repose sur l’idée que les “savoirs savants” et les “savoirs d’action” peuvent contribuer à la construction d’un nouveau savoir. (Desgagné,1997)

Nous avons cherché à objectiver l’intelligence collective en dégageant des indicateurs autour de nos trois axes : capacité, émergence et produit.

Notre échantillon est constitué de cinquante collégiens de sixième issus d’un collège lyonnais. Les données sont mixtes, elles ont été construites par questionnaires, observations de séances de travail et captations vidéo, traces de l’activité et entretiens. Elles sont réparties en 116 variables.

RESULTATS ESCOMPTES

Par l’analyse quali-quantitative des données ( Régnier, 2022) menée avec les logiciels Spad,  et Chic,  nous chercherons à vérifier quel est l’impact des interactions sur l’émergence d’intelligence collective et quels sont les autres facteurs qui interviennent.
Nous espérons par cette recherche exploratoire contribuer à la réflexion sur une possible pédagogie de l’intelligence collective. A défaut d’apporter toutes les réponses, nous espérons soulever des questions pour des travaux de recherche à venir.

Bibliographie

Desgagné, S. (1997). Le concept de recherche collaborative : l’idée d’un rapprochement entre chercheurs universitaires et praticiens enseignants. Revue des sciences de l’éducation, 23(2), 371–393. https://doi.org/10.7202/031921ar

Gréselle-Zaïbet, O. (2019). Mobiliser l’intelligence collective des équipes au travail : un levier d’innovation agile pour transformer durablement les organisations. Innovations, 58, 219-241. https://doi-org.bibelec.univ-lyon2.fr/10.3917/inno.058.0219

Morin, E. ( 1990), Introduction à la pensée complexe, Seuil.

Perru, O. (2007). Le tout et les parties, une philosophie des réseaux d’interactions en biologie. Théophilyon, XIII, n°2, p. 307-325.

Régnier, JC ( 2022) Usage de méthodes et techniques statistiques dans la formation doctorale. Réflexion sur les apports méthodologiques et épistémologiques du raisonnement statistique dans les recherches du domaine de l’éducation et sur les précautions à prendre. Démarches de recherche quantitatives en sciences de l’éducation : raisonnement statistique, initiation, apports, Greta Pelgrims, Université de Genève, Mar 2022, Genève, Suisse. pp.58. ⟨hal-03607138v2⟩